Portrait régional sur la réponse des territoires de l’Estrie à la COVID-19

Portrait régional sur la réponse des territoires de l’Estrie à la COVID-19

Avec l’avènement de la pandémie mondiale de la COVID-19, l’Observatoire estrien du développement des communautés (OEDC) s’est lancé dans un vaste de projet d’étude de cas pratique sur la réponse des territoires de l’Estrie à cette crise, dont l’objectif était de documenter les jalons, les bons coups et les défis de cette réponse, puis de faire ressortir les facteurs de résilience et les apprentissages.

Aujourd’hui, nous sommes fiers de l’avancement de cette étude qui s’achève et d’en dévoiler le portrait régional final. Ce document est accessible à tous, ici tandis que les détails et étapes de l’étude sont ici. Parmi les constats, notons, entres autres, le besoin d’intervenir sur les déterminants sociaux de la santé et s’attaquer aux iniquités de santé ainsi que le besoin de continuer de miser sur une approche de proximité pour rejoindre les populations plus vulnérables, qui ont été disproportionnellement affectés par la crise.

La publication d’un recueil des bonnes pratiques est prévue pour la fin du mois de juin.

Mentionnons que la réalisation de cette étude aurait été impossible sans la participation financière du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, dans le cadre du Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité, de la Fondation Lucie et André Chagnon, de l’Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux (IUPLSSS) du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, de l’Université de Sherbrooke, de Centraide Estrie et de la Table des MRC de l’Estrie. Le portrait s’appuie sur des recherches financées par du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. L’OEDC tient aussi à remercier chaleureusement les participants, les membres du comité-conseil et de l’équipe de travail ainsi que nos partenaires sans qui ce projet n’aurait pu prendre forme.

« Je suis fière que notre gouvernement ait participé financièrement à la réalisation de cette étude. Je suis certaine qu’elle sera riche en information et que nous saurons la mettre à profit dans le futur. D’ailleurs, je tiens à souligner la proactivité et l’innovation de l’OEDC qui a su documenter cette situation exceptionnelle vécue à cause de la COVID-19 », a mentionné Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.